Comment savoir qu’une femme ovule ?

Nous sommes des créatures compliquées, n’est-ce pas?

Nous avons tellement de bits complexes qui font tant d’emplois différents; Il est difficile de bien comprendre ce qui se passe! Sans doute, vous avez entendu parler de l’ovulation et vous savez qu’il a quelque chose à voir avec la grossesse. Vous pouvez également savoir que c’est le processus dans lequel l’œuf est libéré par l’ovaire.

Avant de plonger dans une discussion sur l’ovulation, parlons du vocabulaire

Les parties reproductrices des femmes se composent des deux ovaires, qui créent et font murir des oeufs (autrement dit ovale, au pluriel et à l’ovule, singulier). Les ovaires sont reliés à l’utérus par les trompes de Fallope. L’utérus est l’endroit où l’œuf fécondé vit jusqu’à ce qu’il devienne un bébé à terme et naisse. L’utérus descend dans le col de l’utérus, puis vers le vagin.

Nous, les femmes, sommes peut-être moins en contact avec nos parties reproductrices car elles sont toutes dans notre corps, alors que les parties reproductrices des hommes pendent devant leur corps! Ils interagissent tous les jours avec leurs parties (souvent plusieurs fois par jour! ^^), De sorte qu’ils ont tendance à se sentir très en contact avec leurs êtres reproductifs. Les femmes sont généralement conscientes de leurs périodes et qu’elles ont tendance à ressentir différemment à différents moments de leur cycle, mais nous n’avons pas une compréhension profonde de nos systèmes et de nos cycles. J’espère que vous découvrirez plus sur votre corps et la capacité de votre corps à se reproduire après avoir lu cet article!

Donc, exactement comment une femme ovule-t-elle?

Comme vous le savez, le processus d’ovulation commence dans les ovaires. Souvent, les ovaires alternent la libération d’un oeuf à chaque cycle, bien que parfois les deux ovaires libèrent un œuf et, occasionnellement, ne libère pas d’oeuf. Avant l’ovulation, les niveaux d’œstrogènes de la femme diminuent considérablement, ce qui stimule l’hypophyse pour libérer de la GnRH (hormone libérant des gonadotrophines) et de la FSH (hormone folliculo-stimulante). L’ovaire ressent la flambée de FSH (hormone folliculo-stimulante) et libère un follicule, qui est un groupe rond de cellules autour d’un oeuf immature.

Les bébés naissent avec tous les follicules et les œufs qu’ils auront tout au long de leur vie. Alors que les gonades masculines produisent continuellement des spermatozoïdes, les gonades féminines (ovaires) ont tous les œufs au début. Certains de ces follicules sont ré-absorbés par le corps de la jeune fille avant la puberté, mais une jeune femme a environ 400 000 follicules immatures et des œufs dans ses ovaires au moment où elle frappe la puberté. Jusqu’à quatre follicules et les œufs peuvent être «avancés» par un ovaire dans un cycle, bien que les trois autres soient généralement absorbés dans le corps.

À ce stade, le follicule aide à la maturation de l’œuf, puis le follicule s’ouvre et libère l’œuf mature dans le vaste monde (ou au moins la trompe de Fallope). L’œuf parcourt la trompe de Fallope et pénètre dans l’utérus.

Mais le travail du follicule n’est pas encore terminé!

Ce groupe de cellule de travail dur s’appelle maintenant un corpus luteum, et il produit une hormone appelée progestérone. Cette hormone est responsable du développement de la doublure utérine dans un endroit épais et cousu pour l’œuf fécondé à l’implant. Si l’œuf est fertilisé et une grossesse survient, le corpus luteum continue de travailler en produisant des hormones nécessaires pour maintenir la grossesse. Si l’œuf n’est pas fertilisé, le corpus luteum disparaît silencieusement dans l’arrière-plan et est absorbé dans le corps.

L’ovulation est un processus complexe et incroyable, et n’est pas facile à comprendre car il se produit à l’intérieur du corps, et nous ne le voyons jamais. Plus nous connaissons notre corps et nos êtres reproductifs, plus nous nous sentons à l’aise et fiers de ce que nos corps peuvent faire chaque cycle menstruel!